Quand l’interdit a du bon

C’est dans le cadre du festival Documenta 14, que s’est édifiée une immense oeuvre contre la censure. L’événement se déroule depuis 1955 dans la ville de Cassel. Ville dans laquelle le régime Nazi a brulé des milliers de livres pendant leur campagne de censure en Allemagne.Marta Minujin, une artiste argentine de 74 ans, a alors imaginé construire un Parthénon grec (symbole démocratique et de résistance) uniquement constitué de « livres interdits ». La structure est composée de 100 000 ouvrages fixés sur une structure métallique, uniquement issus de dons à travers le monde. Une oeuvre architecturale symboliquement très forte.

En savoir plus …